Accueil > Le mag > Bibliographie > Livre : J’apprends à tailler mes arbres. Fruitiers, arbustes...

Un livre aussi passionnant qu’instructif sur la taille des arbres, d’Alain Pontoppidan, technicien agricole, arboriste et formateur.


La taille ...

Si on se place du point de vue de l’arbre, cela peut être considéré comme la pire des catastrophes, une incompréhensible agression aux conséquences désastreuses. Un démantèlement en règle, une démolition de ce qu’il a mis des années à construire. Les platanes portemanteaux des bords de route, les pommiers au garde à vous dans les vergers industriels en savent quelque chose. Leur équilibre naturel est bouleversé, leur couronne se hérisse de pousses anarchiques, toute leur structure est fragilisée par des pourritures internes, résultat de blessures impossibles à cicatriser.

À l’opposé, la taille peut être inspirée par une véri- table compréhension des besoins des arbres, qu’ils soient ornementaux ou fruitiers. Elle se révèle alors une aide intelligente qui favorise leur développe- ment harmonieux, optimise la qualité et la régularité des récoltes et améliore l’état sanitaire des arbres.
La taille en douceur, telle que vous allez la découvrir au fil de ces pages, s’appuie sur une compréhension du fonctionnement naturel des arbres, indépendamment de toute intervention humaine. Cela signifie que nous allons ici beaucoup les observer, chercher

à les connaître, à pénétrer leur physiologie, à savoir quels sont leurs mécanismes de fonctionnement à comprendre de quelle manière ils développent leur ramure, comment ils fructifient comment ils réagissent aux traumatismes, aux blessures. Plutôt que de chercher à enseigner de but en blanc une méthode plus ou moins sophistiquée, l’approche de la taille douce, c’est-à-dire de la taille des arbres libres, invite à observer les mécanismes naturels, à prendre le temps de regarder « comment ça marche », afin de construire les fondements d’une taille à la fois efficace et respectueuse des arbres.

Cela ne signifie pas pour autant que l’aspect tech- nique soit négligé, que la production des fruitiers soit sacrifiée, ou que la floraison des arbustes à fleurs soit dédaignée, bien au contraire. Cela signifie que pour apprendre à tailler, il est important de commencer par réfléchir, pour mieux comprendre ces êtres étranges que sont les arbres. De telle sorte que la technique soit rendue vivante par la sensibilité, et puisse évoluer, s’adapter, et s’enrichir au fil des . années par la pratique et l’observation.

Tailler oui, mais en douceur... Cessons de martyriser nos arbres par des coupes anarchiques, qui fragilisent leur structure et créent des blessures impossibles à cicatriser !


par Fanny


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


juillet 2018 :

juin 2018 | août 2018

Devenir adhérent

  1. Qui sommes-nous ?
  2. Nous contacter
  3. Adhérer à l’association
  4. Partenaires