Accueil > Le mag > Conseils jardinage > Comment et quand planter les rosiers

Octobre est le meilleur mois pour planter les rosiers à racines nues, car le sol est encore suffisamment chaud pour favoriser la pousse des racines. Vous avez jusqu’à mars pour le faire si le sol est sec ou a peine humide, mais pas s’il est détrempé et collant ou en cas de neige.


Plantation des rosiers

Les rosiers qui ne peuvent être plantés immédiatement après la réception, ne souffriront pas si on les laisse jusqu’à une semaine dans l’emballage de la pépinière. Si la plantation doit être retardée au-delà, enlever les sujets du paquet, les séparer et les mettre en jauge dans une étroite tranchée suffisamment profonde pour contenir les racines et 5 à 6 cm de hauteur de tiges. Arroser les racines. Si le gel ne menace pas, remettre la terre en place et tasser.

Lorsque l’on plante des rosiers dans des trous où furent déjà plantés des rosiers pendant une longue période, il faut renouveler le sol avec de la terre fraîche , prélevée dans une autre partie du jardin où il n’y a pas eu de rosiers auparavant pour éviter la propagation des maladies.

Préparatifs de plantation

Lorsque l’on s’apprête à planter, mettre les racines pendant une heure dans un seau d’eau pour faire boire la plante. Déterminer les endroits ou les rosiers seront plantés en y enfonçant des bâtons.
Mélanger une bonne poignée de poudre d’os avec 8 litres de tourbe humide ou un amendement organique approprié, fumier décomposé, par exemple (ne pas employer de fumier frais). Cela représente la dose pour 5 rosiers, soit 0.50 à 1m² selon la vigueur des variétés.
Utiliser un sécateur aiguisé, enlever toutes les feuilles, tiges meurtries et rameaux secondaires, dégager le cœur de la plante pour l’aérer. Raccourcir les racines abîmées et les racines qui font plus de 30 cm. Conserver les jeunes radicelles, précieuses pour un enracinement rapide.

Plantation.

JPEGCreuser le premier trou en mettant la terre à l’endroit ou le dernier sujet sera planté. Faire un trou suffisamment grand pour contenir les racines sans les resserrer et d’une profondeur telle que le point de départ des tiges vertes sur la racine principale brune soit à 2 cm sous la surface du sol. Une fine baguette placée en travers du trou sert de repère de niveau du sol.
Mêler à la terre 2 poignée du mélange préparé au préalable.
Rassembler de la terre en une petite butte au centre du trou.
Poser le rosier sur cette butte.
Étaler les racines, les recouvrir avec un mélange de terre fine et riche.
Préférer une terre sèche qui se faufilera à travers les racines.
Finir de remplir le 1er trou avec la terre prélevée lorsque l’on creuse le 2ème trou. Tasser légèrement de l’extérieur vers le centre, en formant une cuvette. Le 2ème rosier peut alors être planté.
Poursuivre la plantation en remplissant chaque trou avec la terre du trou suivant.

Les rosiers tiges : Ne pas planter les rosiers tiges plus profondément qu’ils ne l’étaient auparavant (voir la marque du niveau sur la tige). Pour ces rosiers tiges, planter d’abord un tuteur vigoureux (de 2cm de diamètre au moins) du coté du vent dominant. Le haut du tuteur doit se trouver juste en dessous de la tête du rosier. Attacher ensuite chaque rosier a son tuteur.

Les rosiers grimpants : Ne pas les planter à plus de 30 cm d’un mur ou d’une grille. Pour éviter le dessèchement des racines, les écarter du mur. Une fois le rosier planté, étaler les tiges principales et les attacher sans serrer dans la position requise.


par Martine Stephant

Portfolio


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


juillet 2018 :

juin 2018 | août 2018

Devenir adhérent

  1. Qui sommes-nous ?
  2. Nous contacter
  3. Adhérer à l’association
  4. Partenaires