Accueil > Photos > Récits et Photos de nos ateliers et sorties. > Atelier permaculture

Apprendre à cultiver son jardin en utilisant la technique de la permaculture.


Atelier permaculture 25 mars 2022 avec J. Delalande à Guérande

C’est à la forêt de Villeneuve que nous avons fait connaissance de Jeremy.
Il est fondateur de l’Ecoasis de Guérande et est diplômé en permaculture. Il gère un site sur 4 ha et demi, avec prairies et haies, favorisant l’agroforesterie et le maraîchage en sol vivant.

Il a commencé par nous expliquer la permaculture qui a été théorisée par un biologiste, Bill Mollison, et un essayiste, David Holmgren. Leur concept est inspiré d’un agriculteur japonais du nom de Masanobu Fukuoka qui se base sur l’observation de la nature afin de reproduire ses modèles et ses relations.

Voici les principes éthiques de la permaculture, définis dans L’essence de la permaculture de David Holmgren, l’un de ses fondateurs :

1) Prendre soin de la terre (les sols, les forêts et l’eau)
2) Prendre soin de l’humain (soi-même, ses proches et la communauté)
3) Partager équitablement (limiter la consommation et la reproduction, redistribuer les surplus)”.

Le terme de “permaculture” a pour origine la “permanent agriculture”. L’agriculture permanente est une agriculture qui permet de conserver la fertilité et la richesse de la terre.

Les 12 principes de la permaculture énoncés par David Holmgren sont :

1) Observer et interagir
2) Capter et stocker l’énergie
3) Produire
4) S’autoréguler et accepter la rétroaction
5) Utiliser et valoriser les ressources et les services
renouvelables
6) Ne produire aucun déchet
7) Partir des grandes structures pour aller jusqu’aux détails
8) Intégrer au lieu de séparer
9) Utiliser des solutions lentes et à petite échelle
10) Se servir de la diversité et la valoriser
11) Utiliser les bordures et valoriser la marge
12) Être créatif face aux changements

Voici quelques conseils pour préparer un sol :
Elle se réalise sur n’importe quel sol enherbé et permet de lancer un potager facilement.

1) Préparer une bande en rassemblant sur 20 cm d’épaisseur des matières organiques variées, selon ce dont vous disposez : feuilles mortes, paille, foin, BRF
2) Vous pouvez aussi utiliser du carton en sous-couche tant qu’il n’est ni coloré, ni blanchi et qu’il ne porte pas d’écritures
3) Ce mulch doit être déposé durant l’hiver, pas trop tôt pour qu’il en reste au début du printemps suffisamment pour tenir l’endroit désherbé.
4) Au moment des plantations et semis, vous pourrez les faire directement dans le sol sous le mulch.

Autres sujets qui ont été abordés :

1) La culture en butte : offre un terrain surélevé pour vos cultures, dans lequel la terre se réchauffe.Elle fait gagner de la place par rapport à une planche à
plat. Par contre elle a tendance à sécher plus vite et demande des arrosages suivis.

2) La culture en lasagne : sont composées de couches de matériaux variés.
Le principe est d’alterner des couches sèches, apparentées au brun du compost, c’est-à-dire les matières carbonées, et des couches vertes qui sont les matières azotées. La culture en lasagne limite la corvée de désherbage .

3) Le BRF : le Bois Raméal Fragmenté est constitué d’un broyat de jeunes rameaux d’arbres (moins de 2 ans). Elles sont extrêmement riches en minéraux, acides aminés puisqu’elles sont en pleine croissance. La couche doit être entre 1 et 6 cm selon que la terre soit lourde ou au contraire plus légère.

4) La paille : plus riche en cellulose qu’en azote, elle est très longue à se dégrader. Elle est perméable à l’air et à l’eau mais beaucoup moins aux adventices.

5) Les feuilles mortes : c’est l’une des couvertures les plus “naturelles” . Riches en carbone, elles se décomposent assez lentement sauf si vous les mélangez avec des tontes de gazon qui doperont l’activité des décomposeurs. Une bonne méthode est de les étaler sur l’herbe et de les tondre avant de ramasser le tout.

6) Les tontes de gazon : il est préférable de les mêler à d’autres déchets car leur finesse fait une couche peu perméable, étouffante.

7) Le foin, les déchets vert du jardin : Perméables à l’air et à l’eau, ils se décomposent rapidement et apportent beaucoup d’éléments nutritifs.

8) Les engrais vert : Tel que la moutarde, le colza, la phacélie ou encore la mâche, enrichissent le sol en azote. Fauchez les engrais verts fanés et laissez-les se décomposer à même le sol : la terre enrichie est prête à accueillir des cultures.

Après avoir visité son grand jardin, qui est toujours en évolution, Jérémy nous a fait déguster son cidre. Nous avons terminé par le verre de l’amitié et un pique-nique sous un beau soleil.

Merci à Jérémy pour son acceuil, ses explications et de nous avoir fait partagé sa passion.


par Pascal Atinault



décembre 2022 :

novembre 2022 | janvier 2023

Devenir adhérent

Autres articles de cette rubrique

  1. Qui sommes-nous ?
  2. Nous contacter
  3. Adhérer à l’association
  4. Partenaires