Accueil > Photos > Récits et Photos de nos ateliers et sorties. > Visite du jardin des forges d’Alain Parise 8 juin 2016

Alain Parise nous a reçu dans son jardin de 3 hectares ou il cultive des blés et des légumes anciens. Il nous a fait partager sa passion pour la conservation des plants anciens et nous a préparé des pizzas savoureuses, naturelles et digestes.
Environ 22 personnes ont participé.


Jardin des Forges Visite commentée du 8 Juin 2016

Notre arrivée s’est faite par le bois guidé par Alain membre de l’Association "Aux jardins des Forges" créé par Alain Parise il y a 2 ans. Ils sont une trentaine de membres à aider pour l’entretien du jardin de 3 hectares et demi.

Alain Parise nous a présenté l’historique de la création du jardin des forges, il y a 10 ans. Il y passe tout son temps libre que son métier de prof en EPS lui permet.

L’association prend soin des animaux et des cultures.

Les animaux :

« Un cheval ne veut pas rester tout seul dans un champ mais un âne si. »

Les moutons sont à l’abri du soleil et c’est seulement quand Ils verront Alain Parise avec son seau de graines qui accepteront de se rapprocher du groupe.

Ces quelques moutons, sont des moutons Anne de Bretagne, une race en cours de
sauvegarde.
Ces Moutons ont été retrouvés sur un ilot en Brière ; ils étaient 18 d’une race pure préservée ;
Alain a récupéré 3 ou 4 brebis et un bélier (pas de même lignée) et les petits sont enlevés pour empêcher la consanguinité.
L’Association bretonne CRAPALL travaille avec les variétés anciennes.
Une race est préservée quand elle repasse dans le circuit marchand ce qui est le cas aujourd’hui.
Cette variété Anne de Bretagne,dont les moutons blancs étaient préférés pour leur viande (un peu rouge)et leur laine mais aujourd’hui les choix s’équilibrent et les noirs sont aussi maintenant choisis tant pour leur viande que pour leur laine ; idem pour les moutons marrons.
D’autres variétés sont en sauvegarde par les professionnels ou les particuliers comme la Poule de Challans , la vache nantaise, le bord (?)de l’ouest pour le cochon (énorme)

Nous arrivons sur les cultures :

Avoine de printemps, engrais verts , trèfle blanc trèfle rouge, incarnat, luzerne,
des rangées de patate saucisse, rouge de codant variétés non hybrides
La phacélie régal pour les yeux où foisonne Bourdons, frelons, papillons .
Les Blés durs pour les pâtes ou les biscuits.
Les Mogettes et les haricots seront battus avec une petite batteuse à haricots pour en faire des demi-secs.
Le 25/09 aura lieu la fête des battages avec une vieille batteuse

Le sarrasin (petit poussin ?)dans une ancienne prairie qui a besoin de pluie , argileuse, où il n’est même pas nécessaire d’avoir une terre plus fine mais quand même augmentée de compost.
Le sarrasin (ici le Petit gris)a subi un bombardement au cobalt par les chercheurs de l’INRA pour l’hybrider et ainsi obtenir 50 variétés.
Le sarrasin aime la terre acide PH 5/5/ et 5/6 mais le problème ce sont les pigeons.
Le sarrasin est aussi intéressant dans les rotations de culture avec la phacelie et le seigle.

Notre visite nous amène dans un autre espace avec les rangées de :
haricots verts, betteraves, tomates en extérieur,…
aussi, des rangées de cerisiers comme Burlat, Montmorency, Coeur de
pigeon,Napoléon….arbres de 7 ans .
Rangée de pommier étiquetés

VIGNES de vieux cépages NOA (excellent à manger) AUBERLIN, OTHELLO, BACCO, projet d’un bariquot.
Il n’est pas autorisé par la loi d’avoir plus de 30 pieds par propriété.
Le Berligout ,association à Couëron et vin du temps de Anne de Bretagne.
Pour le 500è anniversaire d’Anne de Bretagne, il a été autorisé d’en produire.
C’est un cépage qui n’a pas été croisé en 1800 ( Phylloxera) sur des pieds américains. C’est donc
un cépage intéressant remontant à cette époque .Aussi la Folle blanche qui donne le Gros plant

Asperges : griffe comme une araignée doit être un petit peu en dessous du sol et buter la 2è année
Les pousses se retirent avec une gouge au bout de 3 ans let le plan dure 15 ans ;
Il ne faut pas pas laisser l’herbe s’installer entre les pieds
La 3ème année, on récolte sur mars avril mai.
l’asparagus est la partie aérienne avec les graines rouges qui si on les laisse grainer peuvent être replantées et deviennent des greffes
Les piquets, tuteurs, sont en acacia

le terrain fait environ 4 Ha , et il est inconstructible.
Seules deux raisons peuvent justifier une habitation sur des terres agricoles : la culture de safran et l’élevage des cailles.à cause de la surveillance nécessaire (Jurisprudence).

Infos complémentaires sur le blé Par Nicole Kobak

Lors de la visite du jardin, Alain Parise nous a livré quelques informations essentielles concernant blés et pains.
En effet dans cette ancienne prairie est effectuée à but scientifique, la culture de blés anciens non commercialisables véritable réservoir génétique.
Ces blés récoltés dans divers lieux, sont issus d’une culture ancienne très localisée ayant permis la différenciation de variétés bien distinctes.
Depuis quelques dizaines d’années ces blés ont été remplacés par des variétés génétiquement modifiées ou présentant des mutations provoquées. Ces dernières ont été obtenues par des scientifiques utilisant des neutrons thermiques, des rayons X ou encore le sulfonâtes d’éthyle méthane (hautement cancérigène).
Les modifications génétiques des blés actuels répondant à certains besoins ont induit certaines conséquences sur l’homme et l’environnement :
Ainsi les blés modernes prépondérants actuellement, ont été modifiés notamment pour augmenter leur pourcentage en gluten et ainsi favoriser la panification industrielle mécanique contrairement aux blés anciens plus pauvres en gluten. D’où l’apparition de divers problèmes intestinaux avec les blés modernes.
A signaler le petit épeautre ou engrain (Triticum monococcum) blé ancien (14 chromosomes) très digeste par rapport au grand épeautre proche du blé moderne.
Autres modification concernant les blés :
- les variétés anciennes trop hautes se couchaient avec la pluie et le vent d’où la fabrication de blés plus courts alors perdus dans les mauvaises herbes entrainant l’usage des désherbants.
D’autre part avec l’humidité, apparaissent les champignons parasites induisant les traitements par fongicides.
Classification des farines :
Elle est basée sur leur teneur en matière minérale principalement contenue dans l’enveloppe du grain de blé.
Des farine T80 (taux d’extraction) seront donc plus riches en nutriments (et vitamines) que les farines à plus faible taux d’extraction type T65, T55 et T45 ces dernières étant très pauvre du point de vue alimentaire.

Levain et levure :
Le levain est une pâte composée uniquement de farine et d’eau soumise à une fermentation naturelle acidifiante. Elle contient une microflore (bactéries lactiques, levures) qui facilite la digestion des céréales, la fermentation longue développant également les saveurs.
Cas des pains à levure de bière : celle-ci provoque une fermentation avec dégagement de gaz carbonique favorisant les ballonnements donc une digestibilité moindre.
D’autre part, pour T inférieur à 80, les pains constituées de particules beaucoup plus fines sont plus pauvres en fibres et vitamines que les pains précédents et seront hyperglycémiants.
Répercussions sanitaires :
Il s’avère que l’usage de ces blés modifiés participe à l’apparition de nombreuses pathologies : les ballonnements déjà cités et autres problèmes intestinaux, la prise de poids, le diabète, l’apparition de maladies immunitaires liées aux aliments… ainsi aujourd’hui, une personne sur 3 présenterait une sensibilité au gluten.
Pour info supplémentaires consulter :
L’alimentation ou la troisième médecine de jean Seignalet , médecin biologiste qui met en évidence la responsabilité de l’alimentation dans de nombreuses pathologies .

Le potager est en forme de mandala, les légumes cotoient de nombreuses plantes médicinales.
retour à l’accueil pour le pot et la préparation du déjeuner :
préparation des pizzas qui se sont toutes révélées excellentes sous un soleil puissant permettant
ainsi à nos couvre-chefs d’être de sortie.

Pizzas champignons tomates
pizzas poulet curry
pizzas chorizo
Pizzas coppa, mortadelle
pizza chèvre et même pizzas aux pommes !

Il y en avait pour tous les goûts !

Merci à Renée le Cam pour le compte-rendu de cette agréable journée !


par Renée Le Cam


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


décembre 2018 :

novembre 2018 | janvier 2019

Devenir adhérent

Autres articles de cette rubrique

  1. Qui sommes-nous ?
  2. Nous contacter
  3. Adhérer à l’association
  4. Partenaires