Accueil > Photos > Récits et Photos de nos ateliers et sorties. > Plantes sauvages

Comment découvrir et reconnaître les plantes comestibles et la façon de les préparer pour les déguster.


Tout d’abord il faut remercier les 13 participants pour leur présence et leur promptitude (assez rare) ce qui a permis à Véronique GOURLAOUEN de démarrer dans des conditions optimales.

1ère PARTIE :

Le long de la côte sauvage du CROISIC, Véronique nous a fait découvrir les plantes sauvages qui poussent toujours aux mêmes endroits, se battent pour s’implanter donc plus fortes et ont des nutriments plus favorables. Il faut être vigilant dans la cueillette et la patience dans la culture, attendre le cycle de la plante,
les plantes se parlent. Effets de la lune et du soleil pour le croissance : au printemps la plante monte en hauteur (effet du soleil), la plante s’étale ( effet de la lune)

Parmi les découvertes il y a :
LE RADIS RAVENELLE comestible fleurs à couleurs très variées.
LE PLANTAIN Comestible goût du champignon, calme la douleurs des ampoules, des piqûres d’ortie, il résiste au piétinement. ROQUETTE SAUVAGE
LA CAMOMILLE décongestionne les yeux, l’obsession de la plante est de se reproduire. LE PANICAUT DE MER où MARITIME BETTE MARITIME très bon comestible( un réservoir génétique) LISERON SOLDANELLE
CRISTE MARINE excellent comestible beaucoup de vitamines C
CAKILIER MARITIME fleurs comestibles LE FENOUIL, BACCHARIS, ARMOISE AROCHE MARINE ARGENTEE POURPIER MARIN, MAUVE

2ème PARTIE :

visite d’un jardin, NOMBRIL de VENUS CYMBALAIRE DES MURS
Dans le jardin partagé : Coquelicots, Marjolaine, Pissenlits (racine dépurative)
Trèfle (feuilles à utiliser en cuisine) La Mercuriale, Le Fumeterre (dépuratif du foie) Consoude (consolidation des fractures, utilisée en cosmétique) Millepertuis (propriété anti dépressives, massages réconfortants en hiver, pour calmer les petites douleurs).

Merci à Véronique pour la précision de ses explications et son professionnalisme

Une recette facile pour tous : Sirop de coquelicots :
100 gr de pétales, 1 litre d’eau à bouillie à verser sur les pétales, laisser macérer une nuit, même poids de sucre que d’infusion et laisser cuire 1/4 h, filtrer et c’est prêt.

Déjeuner : Apéritif (sirop de coquelicot)
Pesto de roquette
Crêpes salées à la cousoude
Risotto aux pétales de soucis avec un coulis d’ortie
Carottes au gingembre
Pommes de terre nouvelles à l’huile de sésame et salicornes
Tiramisu décoré avec des graines de pollen
Boissons et café

Remerciements des participants pour cet excellent repas préparé par Véronique

Texte Marie LANCIEN et Albert
Photos albert
Responsables atelier : Marie et Albert


par Albert


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


octobre 2018 :

septembre 2018 | novembre 2018

Devenir adhérent

Autres articles de cette rubrique

  1. Qui sommes-nous ?
  2. Nous contacter
  3. Adhérer à l’association
  4. Partenaires