Accueil > Photos > Récits et Photos de nos ateliers et sorties. > Sortie au Parc oriental de Maulévrier le 12 mai 2016

UNE BELLE JOURNEE : Les jardiniers de la Presqu’île au nombre de 26, se sont retrouvés pour une balade
découverte, un programme ambitieux disons-le, car elle comportait la visite du Jardin japonais de Maulévrier, la visite du château de Clisson et enfin la visite d’une cave d’un producteur de vins à Mouzillon.


Sortie à Maulévrier

Le jardin japonais de Maulévrier  :
la visite était guidée et notre conférencier, érudit et passionné, nous a raconté l’histoire du parc, nous a expliqué tout ce qu’il avait à y voir et comme il s’agissait d’un parc japonais, cette façon si particulière de tout ramener à un symbole, un sens.

C’est à la demande du propriétaire du Château des Colbert, que l’ architecte Alexandre MARCEL de 1897 à 1913 a mis en place ce « paysage japonais ».
A la mort de l’architecte, 2 congrégations religieuses ont repris les lieux, puis abandonnés au fil du temps et c’est en 1985 que ce domaine a été repris par la municipalité ; il a fallu alors défricher .

Aujourd’hui le Sol appartient à la commune ; Une association loi 1901 regroupant une centaine de bénévoles gère le parc de 29 Ha dont une partie seulement est utilisée soit 13 Ha.
Aujourd’hui Asso-label et la Commission Départementale….tentent de valoriser et de rendre ce parc encore plus connu.
Pourquoi un parc japonais à cet endroit ? Parce que les conditions indispensables : avoir une rivière (La Moine) passant ici d’Est en Ouest (drainage des mauvais esprits dans la symbolique japonaise) une pièce d’eau, une cascade (spécialité japonaise), un vallon étaient réunies.

Ensuite l’art japonais des jardins s’exprimera tout au long de notre visite à travers beaucoup de symboles :
- Comme les courbes , la façon de tondre, les pierres arrondies, les allées courbes, les arbustes taillés en arrondi,…beaucoup de bosquets …
- Comme aucune vue de terre végétale.

Cet art japonais créé sous la période EDO de 1603 à 1868 au Japon marque l’influence chinoise et bouddhiste dans le monde du végétal.
Pendant cette période EDO (ancien nom de Tokyo), le Japon s’est replié sur lui-même pendant 2 siècles et demi ; Seuls les chinois et les hollandais étaient autorisés à y entrer à condition d’y apporter les nouvelles techniques ou découvertes.
C’est durant toute cette période fermée sur l’extérieur que tous les arts japonais : Théâtre no, Calligraphie, origami, …se sont développés notamment par les militaires à travers les Shogouns qui ont voyagé dans toutes les contrées du Japon et au bout du compte ont reproduit en miniature dans les jardins les paysages japonais de tout l’archipel : des pierres pour les montagnes, l’eau, des arbustes et des arbres pour les forêts …

Type d’arbres du parc :

  • Erables pourpres
  • Bambous sacrés,
  • Azalées,
  • cerisiers ornementaux,
  • Arbres aux haricots, catapla,
  • Hêtres pourpres,
  • Acer
  • Les Acers palmatum (palme comme les 5 doigts de la main) ;il faut savoir que les chiffres impairs
  • sont des chiffres fastes au Japon et sont emprunts de spiritualité,
  • Séquoia
  • Pehuche du Chili,
  • Magnolia stellata
  • Tulipier ( différence avec le magnolia qui a des feuilles vernissées)
  • Il doré d’Irlande
  • Houx commun et houx à feuilles de camélia
  • Libocèdre (fabrication de crayons de bois)
  • Crocus de printemps (parasite des arbres)
  • sophora
  • Andromède du Japon
  • l’Aucuba du Japon n’est pas un arbre japonais
  • Herbe aux turquoises
  • Métasequoia
  • Hêtre pleureur
  • Arbre à caramel (sent le caramel en juillet)
  • Pommiers et cerisiers à fleurs
  • Petite devinette :
    Quelle est la différence entre un charme et un hêtre ? le charme d’Adam c’est être à poil….

Quelques conseils :
Botanique : tailler les azalées 3 semaines à un mois après la floraison
Terre de bruyère pour 1/3 et 2/3 de terre végétale, bien mélanger et arrosage minime avant la floraison et beaucoup pendant.
Idem pour le camélia.
- Taille en boule : symbolise un éboulis de rochers
Possible pour tous les buis et les petits arbustes
- Taille en transparence : très accentuée et on voit au travers
- taille en transparence et en plateau- branches horizontales on dégarnit, 1 à 2 tailles par an, planté en pleine terre à la différence du Bonzai ; couper seulement le bourgeon terminal
Les mousses sur les vieux sujets yang (la vieillesse)ne pompe pas la sève Ying (jeunesse)

Les lanternes chinoises ont été introduites au japon pour la cérémonie du thé ; obsessionnel japonais.
Nous avons aussi visité le jardin de la pagode avec là aussi beaucoup de symboles : on part d’un amas de rocher représentant le Mont Fuji (symbole de la naissance) avec une cascade puis un cours d’eau calme de 10 cm figurant l’enfance, puis entre deux cascades de l’eau encore sur 50 cm symbolisant l’adolescence puis une grande pièce d’eau figurant sagesse.
Dans un plan d’eau il y avait aussi de grandes carpes KOI (énormes et oranges)symbole de réussite et la valeur d’une carpe c’est la transparence de ses nageoires.

Beaucoup d’estampes sur support de bois ont été réalisées au cours des siècles représentant le mont FUJI ;
De même d’autres représentant une grande vague KANAGAWA et plusieurs arbres dans le parc ont été taillés à l’image de cette vague ; très impressionnant à voir.

Il y avait aussi un temple composé d’éléments Khmères du Cambodge et le support a
volontairement été abîmé pour donner une patine à cause de l’art japonais.

A l’interieur, le BAYON bouddha visité par le Dalaï-Lama.

Il y avait aussi 3 Taxus 2 taillé à la japonaise, un à la chinoise
Les portiques et le pont ROUGE ORANGE couleur sacrée : TORRI
Le Chrysanthème symbole des armoiries impériales et du soleil (drapeau) ;
Le portillon en bambou ouvre pour seulement 2 personnes : l’empereur (responsable du bonheur de tous ses sujets) et le jardinier et 2 Iles en forme et de tortue et de grue.

Les religions :

Shintoisme
KAMI : divinités animistes
depuis 2500 avant JC par écrit, on discute en douceur, toutes les religions cohabitent :
HINDOUISME/BOUDDHISME/TAOISME/la Philosophie ZEN « on naît SHINTO et on meurt
BOUDDHISTE »
Colline des méditations :ensemble du végétal et du vent avec les feuilles qui bougent- pins andalous-petit murmure de la cascade- ZAZEN symbole aussi des barrières faites en cannes de bambou.

D’après notre guide, cet endroit vaut tous les médicaments pour retrouver sa sérénité.
Des animations nocturnes ont lieu dans le parc notamment avec les Contes japonais- théâtre d’ombres chinoises….

Encore un aspect de l’art japonais du jardin :
La vision du jardin japonais c’est 4 jardins : vision du sol - strate petits arbustes- strate arbres moyens - Grands arbres avec la canopée et les Acers aiment avoir un arbre au-dessus d’eux.

Autre symbolique du jardin japonais : l’expression de toute une vie :
PRINTEMPS : naissance avec la floraison (azalées, arbre de Judée, Cerisiers à fleurs,….)
Prunus : expression de la vie très éphémère du Samouraï
ETE  : les arbres caduques ont récupéré toutes leurs feuilles : la jeunesse, l’adolescence,
AUTOMNE  : Nuances et teintes : expression des connaissances de toute la vie
HIVER  : Ici, pas la mort, juste une attente, la sagesse

Nous avons pu poser des questions à une équipe de jardiniers occupés à tailler des buis aux formes choisis par eux-mêmes, des jardiniers revenant de stage de formation au Japon.
Après une visite de 2heures et 1/2 environ qui nous tous laissés sous le charme, nous avons repris nos minibus pour déjeuner à Cholet près de l’aérodrome où chacun a pu se restaurer à sa faim.
Notre timing serré a été respecté et nous avons pu nous diriger vers Clisson 2ème halte de notreprogramme

CHATEAU DE CLISSON

Des escaliers en pierre très hauts nous ont permis d’accéder au Château où nous étions attendus pour une visite guidée :
Château du Moyen Age, le Château de Clisson des Marches de Bretagne est, aujourd’hui en ruines et est géré par le Conseil Départemental. Construit au XIéme siècle, il est monumental et a été transformé aux cours des siècles, notamment par François II ; il n’aura jamais été pris par l’ennemi ; la pluie qui nous avait épargnée le matin ne nous a plus quittée.

DEGUSTATION A MOUZILLON

Notre dernière halte de la journée était une cave de production de vin à Mouzillon et là après la visite et les explications nous avons pu goûté, avec modération bien entendu, les vins de la propriété Hervouet.
Où il a aussi été question du Drosophile suzukii qui attaque la vigne et déjà les cerisiers du sud de la France : c’est un nouveau qui arrive d’Asie !

A 19H30 tout les participants se sont quittés, bien fatigués mais ravis de cette journée découverte, alliant la découverte botanique d’un jardin japonais remarquable, à l’histoire de France avec son château médiéval et enfin une spécialité locale ; tout cela dans une ambiance détendue et bien sympathique où tout s’est déroulé conformément aux prévisions de nos organisateurs.

Bravo à eux et merci de cette charmante balade !


par renée LE CAM


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


janvier 2018 :

décembre 2017 | février 2018

Devenir adhérent

Autres articles de cette rubrique

  1. Qui sommes-nous ?
  2. Nous contacter
  3. Adhérer à l’association
  4. Partenaires