Accueil > Photos > Récits et Photos de nos ateliers et sorties. > Récit et photos de la remontée du Brivet

Aujourd’hui nous avons effectué la visite du musée de la marine en bois du Brivet et le jardin médiéval à Montoir de Bretagne puis la remontée du Brivet l’après-midi


Aujourd’hui nous avons rendez-vous en terre Brièronne.

Nous commençons par le musée de la marine en bois du Brivet à Montoir de Bretagne où nous sommes accueillis par Guy Nicoleau et Michel Mahé pour la visite.
Ils nous expliquent, tout d’abord, l’histoire des paroisses dont celle de Montoir de Bretagne ou l’on disait, sous Louis XIV, qu’il pouvait lever 800 marins en 24 heures.

Elle comportait les villages avoisinants : St Joachin, St Malo de Guerssac, Trignac, Méan-Penhoët. C’était la paroisse maritime la plus importante du conté nantais. Le Briéron vivait de chasse, de pêche, de la coupe des roseaux pour leurs maisons de la Tourbe "terre du marais " qui était coupée en cubes puis séchée pour servir de combustible.

Les hommes qui devaient embarquer allaient, le lendemain de leur mariage chez le notaire signer un acte qui autorisait l’épouse à gérer les biens familiaux.
La première activité des marins de Brière était le commerce de la tourbe en bateaux appelés "gabardes" à Nantes et sur les différentes îles au large de St Nazaire, d’où ils ramenaient du sel entre autre.

Ils pouvaient faire du cabotage en bateaux appelés "chasse marée"Jusqu’en Irlande et Hambourg où ils livraient le vin, le sel, la tourbe.

12 capitaines de navires Briérons ont participé aux voyages commerciaux que l’on appelaient " circuiteux", aujourd’hui ont dit « triangulaire ». Ils descendaient en Guinée acheter des esclaves pour les revendre aux Antilles et ramener du sucre et du rhum en autre.

Ils pouvaient également livrer du blé, de l’orge à Cardif puis ramenaient du charbon.
Nos guides nous relatent l’histoire du "Tacite" navire construit à Méan-Penhoët et qui fut découvert au fond de la passe de Nouméa. Nous découvrons divers objets de ce navire récemment retrouvé après avoir passé 150 ans au fond de la mer.
Nous terminons la visite par la construction des navires en bois avec ces trois chantiers, nous pouvons découvrir les différents métiers tels que le Poullieur, le calfeur, la menuiserie, le forgerons etc…

Le dernier navire à quitter Montoir de Bretagne est le célèbre "Princesse Eugènie" qui fut le 1er navire d’une longue série à être construit par les chantiers de l’Atlantique.

Vous pouvez vous rendre sur le site du musée « www.marineenboisdubrivet.fr » puis au musée dont la visite est gratuite au 6 rue Chateaubriand 44550 Montoir de Bretagne.

Après cette superbe visite nous nous rendons au jardin médiéval de Montoir de Bretagne ou nous attend Yves-Marie Allain ingénieur horticole et paysagiste, ancien directeur du jardin des plantes de Paris.

Ils nous présente le jardin médiéval construit en 2014 pour les 500 ans de la mort d’Anne de Bretagne. Il nous explique l’histoire de la tomate qui fut consommée qu’au milieu du 18ème siècle et voir même qu’au 20ème siècle pour l’Allemagne. Nous découvrons des séries de blés, de lins, de plantes médicinales, des vignes, et de rosiers. Yves-Marie nous indique qu’il ne faut s’attendre à trouver des plantes médiévales car il n’y a pas d’écrit sur ce qui était cultivé.

La visite s’est achevé par un pique-nique dans une ambiance conviviale.

Puis nous avons rejoint les chalands au port de Méan-Penhoët où nous embarquons pour notre croisière sur le Brivet.

Dès le départ nous plongeons dans l’histoire. Nous pouvons voir les vestiges du pont de Méan seul accès à l’époque à St Nazaire, détruit pendant la seconde guerre mondiale ralentissant ainsi la progression des allemands.

Nous avons pu voir où le Brivet a été détourné pour la construction de la route bleue. Au détour d’un virage nous découvrons les ruines des forges de Trignac qui fabriquait les tôles pour la construction des navires et des matériaux pour le métro de Paris.

Les chalands continuent leurs progressions où nous pouvons découvrir cette végétation et faune sauvage, tel que roseaux, saule, tamaris, le carex, la guimauve etc… Nous avons pu observer un milan noir, des hirondelles, hérons cendrés, aigrettes, vanneaux, des canards, et si l’eau saumâtre et trouble pouvait être limpide nous aurions pu découvrir des tanches, gardons, brèmes dits poissons blancs, aussi que des carnassiers tels que des brochets, des sandres, et des poissons chats, la perche soleil, le black-bass, et n’oublions pas les anguilles.

Nous terminons notre croisière au pont de Rozé à St Malo de Guersac. Sur le quai nous avons pu faire l’ascension du tout nouveau belvédère haut de ses 25 mètres duquel nous admirons toute la splendeur de la grande Brière qui s’étale sur 70 Km2.
Un grand Merci à Guy, Michel et Yves-Marie sur la qualité de leurs explications et d’avoir passé cette merveilleuse journée avec nous.


par Pascal Atinault



octobre 2021 :

septembre 2021 | novembre 2021

Devenir adhérent

Autres articles de cette rubrique

  1. Qui sommes-nous ?
  2. Nous contacter
  3. Adhérer à l’association
  4. Partenaires